année 1943 : début

Départ vers l'inconnu

mardi 23 février 1943 : Roland quitte sa famille et son village mayennais pour deux ans lui a-t-on expliqué. Il doit rejoindre la gare de Laval pour un départ en train à 13h00. Dés cet instant Roland commence un journal sur un agenda de poche, ce qui en dit long sur l'emplacement où il peut écrire chaque jour, de plus au crayon de bois. Le texte est donc très sobre expliquant simplement les faits marquants de chaque journée.

Roland : "arrivée gare Montparnasse à 18h30, on nous emmène à la caserne de la Pépinière, 24 février, aucun départ train complet, 25 février, départ à 12h00 gare de l'est, passage par Château-Thierry, Chalon sur Marne, Bar le Duc, arrivée à Metz 22h00, arrêt de 4 heures. Nous avons reçu une soupe, un premier morceau de pain noir allemand et du saucisson. Nous devons changer l'argent que nous possédons: 20 francs pour 1 reichmark, minuit une alerte. 26 février, départ de Metz à 2h00 du matin, roulons toute la nuit sans voir aucune gare, pas de lumière. Dans la journée arrêts dans plusieurs gares où nous recevons un peu de boisson chaude. 27 février, arrivée à Berlin: 3h00 du matin on nous emmène au camp de Wilhelmshagen, déjeuner un café à 8h00, le midi une soupe de rutabaga. Après-midi appel au bureau et départ pour Berlin (ville) dans le camp de Behmstrasse 47 où nous couchons sur des planches. 28 février, découverte du quartier, aujourd'hui on nous apporte le repas de midi au "lager" pour la première fois (ce sera aussi la dernière) mais c'était bon. Lundi 1er mars 1943, départ pour l'usine située Brunnenstrasse 93, nous devons d'abord travailler sur des machines à décolleter. La firme fabrique des vannes et des raccords pour des bouteilles de CO2. Nous recevons des cartes d'alimentation pour effectuer nos premiers achats. Ce soir 1ère alerte à 21h30, ça commence bien : feu d'artifice de la DCA située en face de l'usine, pendant une heure quelques bombes sont tombées sur le quartier (une centaine de morts). Maintenant nous partons du "lager" tous les matins pour l'usine, travail de 6h45 à 17h30. Vendredi 5 mars, nous recevons un acompte de 20 reichmark. Samedi 6 mars, congé l'après-midi et photos pour le passeport."

passeport-allemand.jpegpasseport-allemand-1.jpeg
 

"Dimanche 7 mars : 1ère lessive, repas de midi dans un restaurant du quartier, menu : pommes de terre-choux rouge, des trucs pas fameux. Vendredi 12 mars : reçu salaire de la semaine, 36,81 reichmark. Dimanche 14 mars : 1ère sortie vers Alexanderplatz. jeudi 18 mars : j'ai pu avoir un peu de viande de boucherie."

alexander-platz.jpeg

 

 

 

 

 

 

 

 

Alexanderplatz en 1940

 

 

 

 

 

9 votes. Moyenne 1.89 sur 5.

×